Sébastien commence très tôt la mécanique avec son père et son frère, les mains dans le cambouis et la tête dans le guidon, il rêve déjà d’avoir sa propre voiture.

Le temps passe et vers 15ans, il découvre cette série qui fait référence encore aujourd’hui tant par son imagination que son innovation, les lignes de se véhicule hors du commun son aérodynamique et met des rêves pleins la tête à toutes une génération.

Avec l’image en tête de ce véhicule et une envie irrésistible d’avoir ça propre K2000.

Les années passe et ça passion grandi, à 30 ans, il décide qu’il est temps de concrétiser son rêve et décide de s’acheter une Pontiac Firebird de 1987.

L’aventure commence alors en essayant de réaliser ces propres pièces avec l’imprimante 3D de son cousin et il s’achète plusieurs machine mais toujours les mêmes problème (machine trop petites, pièces défectueuses liées au variations de températures, fiabilité des matériaux, changements fastidieux des buses d’impressions, choix limités des matériaux

Parce qu’il à très rapidement perçut les avantages et les inconvénients des imprimantes 3D, il se met à créer sa propre imprimante, après quelque échec, il réalise la tête d’impression (que nous avons aujourd’hui) et conçois l’imprimante qui la fera fonctionner

1er imprimante 3D de Sébastien

Il conçois alors ces propres pièces tant extérieur qu’intérieur, en voici une petite liste :

  • Support pour boite de relais (PLA)
  • Serres câbles sous la voiture (PLA)
  • Engrenage de plaque d’immatriculation(PLA)
  • 90% du mécanisme de plaque d’immatriculation
  • Mécanisme pour le déplacement linéaire de la bulle mobile du capot (PLA)
  • Butées de mécanisme de la bulle du capot (PLA)
  • Quelques engrenages (ABS)
  • Façade d’indicateur lumineux à led (PLA)
  • Toutes les façades d’électronique sur le tableau de bord (PLA)
  • Support de boutons du plafonnier (PLA)
  • Boite du Scanner devant la voiture (ABS)
  • Etc…..

et enfin arrive la concrétisation de son rêve

et voila le travail !

L’Intérieur

 

La suite vous la connaissez, il réalise en même temps que son imprimante 3D, la tête d’impression C35.

C’est ainsi qu’il est découvert et obtient le prix Farman au concours Galilé 360°

La suite est une toute nouvelle aventure qui ne fait que commencer….

 

 

 

 

Aller à la barre d’outils